Il n’y a pas deux personnes identiques, donc, aucune pratique de yoga ne devrait être identique non plus.

Il y a mille et un facteurs qui influencent votre pratique de yoga. Votre expérience, vos aspirations, votre temps et votre énergie, vos intérêts et préférences spécifiques, vos forces et vos limites physiques, etc.

En tant que yogi, il est important de prendre en compte votre constitution naturelle. En Ayurveda, cela s’appelle prakruti et est basé sur le dosha prédominant, ou type corporel. Votre constitution affecte de nombreux aspects de votre vie – de ce à quoi vous ressemblez à la manière dont vous faites face aux défis, et ainsi de suite.

Comme votre constitution est une influence majeure, sa compréhension est un moyen puissant pour développer une pratique efficace. Dans cet article, nous examinons les forces et les faiblesses de chaque dosha et comment vous pouvez les utiliser pour atteindre votre plus haut potentiel par le biais du yoga et de l’ayurveda.

Kapha, Pitta, Vata… Qu’est-ce que c’est?

En résumé, la médecine indienne traditionnelle identifie les trois types qui définissent les caractéristiques physiques et les tendances mentales de chaque individu:

  • Kapha: gouvernés par les éléments de la Terre et de l’eau, les mots qui décrivent le mieux la personne à dominante kapha sont solidité et stabilité. Le type de corps est large et lourd, avec une tendance à prendre du poids facilement. Les cheveux sont brillants et abondants, les ongles sont épais, les yeux sont grands et lustrés et la peau est lisse et humide.Les gens de Kapha ont une personnalité détendue. Ils sont calmes, aimants et ont des relations stables. Ils aiment dormir et manger. Ils sont des créatures d’habitude et sont enclins à l’attachement.
  • Pitta: Pitta, une combinaison d’eau et de feu, crée un corps équilibré, sportif et bien défini. Naturellement athlétiques, les Pitta sont actifs et énergiques. Ils ont une corpulence moyenne et des cheveux fins. La peau est sujette aux taches de rousseur et à l’acné. Les personnes Pitta sont très compétitifs et ambitieux. Ils peuvent être perfectionnistes et critiques envers les autres. Ils sont généralement de très bons orateurs et apprécient un bon débat.
  • Vata: Les personnes Vata, gouvernés par l’Air et l’Ether. Ils sont légers et mobiles, physiquement et mentalement. Parfois de très grande taille, ils ont une structure élancée avec des articulations saillantes et ont tendance à avoir un poids insuffisant. Les cheveux sont fins, la peau a tendance à être sèche et leurs traits généralement très raffinés. Les personnes à dominante Vata sont généralement les plus flexibles, voire les plus hypermobiles. La personnalité Vata se caractérise par sa créativité et son amour des choses nouvelles. Ils sont des penseurs très rapides et débordent d’idées excitantes, mais ils peuvent parfois se perdre dans un tourbillon d’activités mentales.
  1. Kapha
  2. Pitta
  3. Vata
  4. Kapha-Pitta (kapha et pitta, mais kapha est plus fort)
  5. Kapha-Vata
  6. Pitta-Kapha (kapha et pitta, mais pitta est plus fort)
  7. Pitta-Vata
  8. Vata-Kapha
  9. Vata-Pitta
  10. Kapha-Pitta-Vata (un équilibre égal des trois; assez rare)
ayurveda et yoga - epices

Si vous n’êtes pas sûr de votre dosha, vous pouvez consulter un médecin ayurvédique et obtenir une consultation complète. Un praticien expérimenté peut déterminer votre constitution exacte en fonction de votre pouls, de votre langue, de vos yeux, de vos ongles et d’autres détails.

Vous pouvez aussi répondre à un questionnaire en ligne pour vous donner une idée de base de votre constitution.

Selon le yoga et l’Ayurveda, votre dosha doit être pris en compte lorsque vous décidez de ce que vous devriez manger, de votre dose de sommeil, de quels exercices faire, et de ce que votre pratique de yoga devrait être.

Dans un article précédent, j’ai écrit sur les principes d’un régime ayurvédique afin que vous puissiez y trouver plus de détails.

Le but de connaître votre constitution n’est pas d’essayer de créer un équilibre égal des trois doshas en votre être, car cela n’est pas naturel pour la plupart des gens. Au lieu de cela, il est souhaitable rétablir l’équilibre des doshas en fonction de votre prakruti, de la proportion naturelle avec laquelle vous êtes né.

Il en va de même pour la pratique spirituelle en général. Il n’existe pas de programme unique pour tout le monde, mais des chemins et des pratiques différents sont plus harmonieux en fonction des individus.

Maintenant que vous comprenez votre constitution et vos tendances, voyons comment développer une pratique de yoga adaptée à votre dosha afin de contrecarrer vos déséquilibres et de tirer le meilleur parti de vos forces naturelles.

Recommandations pour les personnes dominantes kapha

Yoga

Chez les personnes à dominante kapha, le feu intérieur (agni) a tendance à s’éteindre. Cela peut entraîner de la mollesse, de la somnolence, une mauvaise digestion, une perte d’énergie et un excès de poids. Pour contrecarrer cela, choisissez une pratique active et dynamique.

La bonne nouvelle pour les personnes kapha c’est que vous avez probablement beaucoup de vitalité – bien plus que les gens pour qui pitta ou vata est dominant. Cela signifie que même si votre énergie est lourde et plus difficile à déplacer, une fois qu’elle commence à bouger, vous aurez beaucoup d’endurance.

  • Surya namaskara: Les salutations au soleil sont dynamiques et augmentent la chaleur dans le corps, ce qui les rend très efficaces pour les personnes kapha. En cultivant la résonance avec le soleil, considéré comme la source de toute activité sur Terre, les salutations au soleil compensent la nature froide et inerte du kapha.
  • Asanas de Manipura: Tout asana qui active le chakra de manipura aidera à brûler le kapha en excès. De nombreuses asanas agissant sur manipura sont également très exigeants physiquement, ce qui est sain pour stimuler un métabolisme lent et ne permet pas une trop grande relaxation dans la pratique.

Meditation

Les gens Kapha sont généralement calmes et stables, ce qui facilite la méditation. Cependant, ils ont tendance à s’ennuyer et à s’endormir et risquent davantage de rester coincés dans leurs habitudes. et leur pratique risque plus de devenir une autre habitude.

Restez frais et alerte en méditation en commençant par faire du yoga ou de l’exercice. Méditer dans un endroit très éclairé peut être d’une grande aide.

Soyez très vigilant sur la torpeur. Maintenir une posture ferme et droite, avec un engagement à rester éveillé. Si vous êtes somnolent, concentrez-vous sur votre inhalation pendant quelques respirations, visualisez une lumière vive ou même ouvrez les yeux pendant une minute.

Expérimenter de nouvelles techniques et vous rappeler constamment votre motivation peut vous aider à conserver l’étincelle dans votre pratique. Les pratiques de dévotion comme la prière, souffler sur les braises du cœur ou chanter des bhajans sont également très bonnes.

Recommandations pour les peuples dominants pitta

Yoga

Pour les gens de Pitta, le principal défi du yoga est l’agitation du corps. Les personnes pitta aimeront souvent une pratique plus dynamique, avec beaucoup de salutations au soleil et se déplaçant rapidement de pose en pose, mais c’est exactement ce dont ils n’ont pas besoin!

Comme il peut être difficile pour les personnes qui ont du feu de devenir directement calme pour entrer en méditation, elles peuvent commencer leur pratique en canalisant leur énergie intense:

Passez par quelques surya namaskar, mais en mettant l’accent sur la conscience, en observant le calme intérieur même lorsque le corps est en mouvement. Diminuez progressivement la vitesse de la performance et faites des pauses plus longues entre les rondes pour vous centrer dans le Cœur. Lorsque le rythme respiratoire ralentit, cela garantit presque que l’esprit s’installera également.

Une fois qu’une partie de l’agitation physique a été éliminée, vous pouvez vous lancer dans une pratique qui met l’accent sur la terre et la stabilité.

Incluez beaucoup de poses penchées en avant pour toucher la terre, et des poses qui ne nécessitent pas beaucoup d’efforts. Celles-ci engagent le système nerveux parasympathique ou l’aspect «repos et digestion» du système nerveux (par opposition à «combat ou fuite»).

Essayez de vous détendre profondément dans chaque asana. Tenez-les longtemps et ressentez l’immobilité dans toutes les cellules de votre corps. Même si vous ressentez le besoin de bouger, soyez témoin de cette impulsion et absorbez l’énergie sans réagir.

Méditation

Les personnes Pitta ont un feu vif à l’intérieur. Ils peuvent être très intenses et concentrés et la torpeur ne leur pose généralement pas de problème.

Les personnes à dominante pitta peuvent se heurter à deux principaux problèmes en méditation.

D’abord, vous avez du mal à vous détendre. Comme je l’ai mentionné plus tôt, une énergie de feu non exploitée engendre beaucoup d’agitation physique. Tant que le corps n’est pas posé, il sera difficile pour l’esprit de se calmer. C’est pourquoi il est bon de commencer par une pratique plus dynamique avant de commencer la méditation.

Deuxièmement, la personnalité Pitta est compétitive, perfectionniste, motivée et très active. C’est une épée à double tranchant dans la pratique spirituelle.

Il est formidable d’avoir beaucoup de passion et d’intensité. Ils est dit dans la Kabbale juive que la Shekhinah (la présence féminine de Dieu) s’ennuie avec ceux qui l’adorent juste dans les règles: elle veut que les gens soient enflammé par l’amour divin!

Les personnes Pitta ne sont pas du genre à se relâcher dans leur pratique ou à la laisser se transformer en routine.

Cependant, lorsque cette motivation provient de l’ego, du besoin d’être le meilleur ou de faire bouger les choses, cela devient un obstacle supplémentaire à la Réalisation. Cela peut vous laisser bloquer dans l’idée que vous êtes celui qui décident et qui agit, développant un ego spirituel gonflé et vous rendant sujet à l’épuisement.

Alors, devenez amis avec l’idée que lâcher-prise ne veut pas dire abandonner. Cultivez le lâcher-prise, une octave plus profonde de relaxation où l’activité est maintenue pendant que le sens de l’action est dissout.

Consacrez au divin chaque pratique et, ensuite, consacrez ces fruits au profit de l’Univers tout entier, pour vous rappeler que votre pratique n’est pas pour vous.

Pratiquez les yeux bandés ou seul si vous vous comparez toujours aux autres.

Enfin, soyez compatissant envers vous-même et humble en reconnaissant vos limites. Reposez-vous quand vous en avez besoin.

Recommandations pour les personnes dominantes Vata

Yoga

Les personnes Vata sont des penseurs extrêmement actifs. Leur mental est toujours en mouvement et rapide. Cela peut rendre difficile de rester concentré et détendu pendant le yoga.

Pour s’installer dans la pratique, il est utile de travailler avec la respiration. Restez constamment conscient de la respiration, en particulier de la manière dont elle se déplace dans l’abdomen, et sentez la vitesse à laquelle elle ralentit lorsque vous vous détendez dans chaque asana.

Donnez suffisamment de temps pour la phase de kaya sthairyam (l’immobilité du corps) de l’asana, en vous connectant profondément à votre corps et en ressentant le silence dans chaque cellule.

Si vous êtes coincé dans l’esprit, entrer dans le corps vous tirera des boucles mentales pour vous rendre au moment présent, puisque le corps n’est que jamais dans le présent.

La prédominance des éléments Air et Ether signifie que les personnes vata manquent souvent de vitalité. Cela se traduit par une faiblesse physique et une faible énergie. Les personnes Vata se sentent souvent non-ancrés dans la terre, comme s’ils étaient perdus dans un tourbillon coloré de pensées, de plans et d’idées, mais le lien avec la réalité concrète qu’ils habitent est perdu.

Pratiquer beaucoup d’asanas ancrés dans la terre aide à résoudre ces deux problèmes. Les asanas pour le muladhara chakra augmenteront l’énergie physique et apportent la paix mentale, la stabilité et la sécurité.

Le mieux est de méditer et de pratiquer les asanas muladhara sur le sol nu, pour absorber directement l’énergie de la Terre.

Méditation

L’agitation mentale est le principal défi de Vata dans la méditation.

Si vous passez la majeure partie de votre temps de méditation à courir après vos pensées, essayez de commencer votre pratique avec la pratique « Capturer l’esprit non capturé », le trataka, la méditation en marchant ou toute autre technique permettant de calmer l’esprit.

Revenez autant que vous le pouvez dans une sensation de calme et de détente du corps.

La prise de conscience des pauses dans le cycle de respiration est un outil puissant pour calmer l’esprit tout au long de la pratique de la méditation (et du yoga). Plongez dans chaque pause en profitant du sentiment d’intemporalité.

Vata aime le changement, l’excitation et les nouvelles choses. Les personnes Vata sont donc toujours désireuses d’essayer de nouvelles techniques et d’explorer d’autres pratiques.

C’est idéal pour avoir une perspective plus large et pour garder une énergie élevée dans la pratique, cependant, il est difficile d’aller au fond des choses.

On dit que si vous voulez de l’eau, ne creusez pas cinquante puits peu profonds. Creusez un puits profond.

Il est bien sûr intéressant de continuer à apprendre, de vivre avec curiosité et émerveillement. Mais vous devriez avoir une base solide.

Je recommande de choisir une pratique ou une technique qui résonne avec vous et de vous y tenir tous les jours, au moins pendant six mois, jusqu’à ce que vous puissiez vraiment voir où cela vous mène. Parallèlement à cela, vous pouvez expérimenter et essayer de nouvelles choses, mais votre pratique aura une colonne vertébrale pour la retenir.

ayurveda et yoga - sourire d'une femme epanoui

Conclusion

J’espère que cet article vous donne de nouvelles directions à essayer dans votre pratique! Rappelez-vous qu’il ne s’agit que de lignes directrices basées sur des principes généraux. Ce qui résonne avec vous, gardez-le et appréciez-le. Ce qui ne fonctionne pas, abandonnez-le.

Une connaissance de base du Yoga et de l’Ayurveda est extrêmement utile pour maintenir un mode de vie sain et tirer le meilleur parti de votre pratique. Je recommande fortement de les étudier autant que vous le pouvez.

Par Natasha Friedman

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.